BLA BLA BLA

Voilà l’été

Il est brulant ce mois de juillet, avec ses 40° à Lyon. Alors dès qu’on peut on file se baigner, on cherche l’eau et la nature.

On met de la couleur les autres jours, de la nouveauté, de l’extra dans l’ordinaire. C’est ça les vacances. Enfin pour eux, parce que moi j’ai dit ciao aux vendredi child free pour deux mois, je cuisine au minimum (trop chaud pour être derrière les fourneaux) et pourtant j’ai l’impression de me poser tout le temps la question qu’est ce que je vais faire à manger pour changer du melon/ tomates/ taboulé/ tarte salé.

J’ai lâché prise pour les miettes et à l’heure de la (longue) sieste des enfants je bouquine encore et encore, je fais un peu de reiki, je suis bien.

Il y a la paperasse à boucler pour le boulot, les tonnes de petites choses à faire avant de partir et malgré tout l’instant présent et les petites mains qui nous rattrapent.

Chez le primeur Petit bonheur donne un à un les abricots et la vendeuse lui propose de mettre le sachet, ça ira plus vite. A trois ans et demi, on a toute la vie devant soi 😉

Alors on prend le temps. Le temps d’une sortie sans poussette, de mettre de la mousse dans le bain et de jouer encore cinq minutes maman, de lire des histoires un peu plus longues, de coller des autocollants de pirates ou de rhabiller le bébé de Jolie douceur pour la 5e fois, de s’arrêter cinq (longues) minutes devant la vitrine du fromager.

On prend le temps d’un pique nique le soir avant de rentrer après une journée en balade, le weekend. On relâche un peu sur les horaires. On sort sans les enfants, on voit des potes.

On s’est fait une chouette journée avec Petit bonheur et des copains. Il pousse comme un champignon, il dévore et a des douleurs de croissance. Il est toujours aussi câlin, malicieux et drôle. On est dans une phase où l’on passe de super moments et notre complicité est renforcée.

L’été fait aussi grandir Jolie douceur qui participe à tout. Elle est comme un poisson dans l’eau et réclame exclusivement son père pour « nager ». Il lui a appris à faire la planche (avec ses brassards hein), à plonger etc.

Elle avance d’un pas joyeux et décidé, s’affirme « ça siffit! » « c’est pas possible ça! » ou encore « Laisse moi tranquille ». Bah voui hein (en haussant les épaules) Za pas besoin (pour ranger ou faire quoi que ce soit qu’elle n’a pas décidé!) ou Za besooooooin (d’un de mes sacs).Elle est aussi hyper douée en bisou esquimau et bisou papillon. Elle est craquante (sauf quand elle se roule par terre).

Dernière ligne droite avant les vacances, les châteaux de sable, les balades du soir en bord de mer, i gelati…

495

Publicités
BLA BLA BLA

Juin

En juin on a ouvert la saison des baignades. Si ça continue on va écrire un guide! Attention, c’est parti :

Piscine de Vaise un vendredi entre midi et deux pour moi (j’ai visé un peu haut avec la piscine olympique!) et baignades en famille à Vaugneray, à l’ espace aquatique de Trévoux, à la piscine naturelle de Beaune, dans la rivière d’Ain (avec les sandales) fraîche et peu profonde et balade vers le très joli lac d’Aiguebelette (mais pas de plouf il faisait frisquet).

Pas de doute, les enfants ont grandi et c’était vraiment chouette de les voir patauger ou de se baigner tous ensemble, par contre faut encore être 2 et en gérer un chacun… Plus rien à voir avec l’année dernière ou les rares sessions aquatiques nous avaient achevés! Petit bonheur (3 ans 1/2)  adore sauter dans la piscine et Jolie douceur (2 ans) a très vite pris confiance et nage avec ses brassards comme un poisson dans l’eau.

Côté food: des lasagnes parce que ça faisait trop longtemps, des crudités, des saucisses, des poêlées fouzitou (et IG bas), des fraises, des fraises, des fraises, des légumes nouveaux, des salades yummy avec de l’avocat, de la coriandre, des pistaches, des taboulés de quinoa, des poivrons grillés marinés, une tarte miel, tomates, herbes de provence et chèvre, du sorbet maison yaourt/cerise ou banane/crème de coco, des clafoutis denoyautés, des madeleines, un cheesecake au tofu. Mioum!

En juin j’ai passé beaucoup de temps dehors, au parc, en balade, dans la nature. L’appel du jardin se fait sentir et il faudra bien se décider un jour (soit rester à Lyon et trouver un petit bout de campagne à nous pour le weekend, soit s’installer en dehors de la ville). En attendant je cueille, des fleurs des champs, des galets, de bouts de bois pour des hypothétiques bricolages (heureusement que j’ai fait du tri et de la place…) Bref.

En Juin j’ai rempli plein de dossiers: ré-inscription de Jolie douceur avec les dizaines de pages à imprimer et signer à l’identique chaque année, les mêmes documents à fournir. Idem pour la cantine et le périsco du vendredi pour Petit bonheur. Inscription (à confirmer si l’activité est maintenue, je croise les doigts) à « l’éveil cirque » du mercredi pour Petit bonheur. Pas de doute, quand t’as des gosses, la rentrée se prépare en juin…

En parlant de rentrée et de papiers,  je vais accueillir deux enfants après l’école en + du mini pouce.

J’ai adoré Vice versa au ciné, j’ai commencé la lecture fascinante de Jardins de Perelandra de M. Small Wright et lu d’un trait choisissez tout de Nathalie Loiseau, écrit avec passion sur le « tout conciliez » qui remue pas mal.

En juin le rythme a été cool mais les vacances seront les bienvenues. Mister B. salive en pensant à la mozzarella et moi c’est l’Italie toute entière qui m’appelle!

092

ps: faut que je trouve une solution je peux plus mettre de nouvelles photos sur le blog (raaaah) mais bon cette vue italienne du toit de la maison de famille est plutôt chouette, non?!

BITS + PIECES

BITS + PIECES # DECEMBRE

Il est cool ce mois de décembre, non?

Bon cool c’est peut être pas le mot. C’est vrai qu’on commence à speeder un peu, comme chaque année à l’approche de Noël et des vacances où mille petites choses restent à faire. Pourtant je me disais c’est bon cette fois j’ai anticipé…

M’enfin c’est un joli mois, les semaines filent à la douce et les weekends sont remplis de chouettes sorties avec les enfants. Le bonheur est là chaque jour par petites touches.

20141206_185440

20141206_18001920141206_184649

L’incontournable fête des lumières à Lyon

20141201_174416

Emerveillement avec le calendrier de l’avent. C’est un chouette moment où l’on attend d’être tous ensemble pour  découvrir la petite surprise.

20141207_171639

Décorer le sapin tous ensemble et entendre des oooh c’est beau dans la bouche de la petite.

20141126_165627

les jolies vitrines

20141212_181749

décorer des boules pour le sapin 20141216_131921

le bel agenda Frankie pour 2015

20141128_153910

Simple things magasine

20141208_135636

j’emballe!

20141216_130724

des fleurs, pour le plaisir, what else?

20141207_155120

des sorties au parc

MES GONES

Vacances, sommeil, activités etc…

La première semaine de vacances touche à sa fin. Bon, pas tout à fait, mais demain c’est vendredi, les enfants iront se chamailler jouer à la crèche, et ensuite vient le weekend, en famille, un peu + cool.

Alors alors les vacances? Et bien, sans surprise, elles ne sont pas de tout repos! Petit bonheur ne sieste plus depuis la rentrée, sauf à l’école lorsqu’il y va en journée complète et en voiture le weekend quand on part en balade.

A la maison c’est une autre histoire. Un bref temps de repos passe encore, mais point de sieste! Le point positif, si l’on peut dire, c’est qu’à l’heure du coucher il ne fait pas long feu.

Aujourd’hui c’est l’exception qui confirme la règle, il s’est endormi après manger, en deux minutes chrono. Lorsqu’il est avec sa sœur, c’est la java alors je l’ai installé dans ma chambre. Pas l’idéal mais on fait au mieux pour que les besoins de chacun soient respectés et j’apprends chaque jour à lâcher prise.

Les journées sont bien remplies, Petit bonheur est avide d’activités, de découpages, d’ateliers cuisine, d’arts plastiques, de travaux de laçages, de réponses à ses pourquoi? et j’en passe. Sa curiosité est décuplée depuis qu’il va à l’école.

A sa demande, on fait beaucoup de choses. Le rythme est intense et avec les petits, pas toujours évident de proposer des activités auxquelles tous peuvent participer. On en profite pendant que les + petits siestent pour faire des choses de « grands ».

Petit à petit il gagne en autonomie et comprend peu à peu qu’on peut être à proximité et avoir des occupations différentes.

Hier nous étions au relais et Petit bonheur, timide et observateur au départ, s’est ensuite bien amusé. Le minipouce semble apprécier également ces temps collectifs et babille à tout va pour manifester sa présence.

Samedi dernier nous sommes allés à Touroparc et ce weekend nous iront au Cirque. Je garde l’idée de la première séance de ciné avec Petit bonheur pour les prochaines vacances.

Petit bonheur et Jolie douceur sont collés l’un à l’autre. Ils jouent ensemble trois minutes calmement, se courent après dans l’appart et se chamaillent énormément. Petit bonheur lui dit je suis là quand elle pleure et je fonds.

Je passe mon temps à faire le gendarme, à répéter  ça suffit, arrête, on ne tape pas, rends lui sa voiture et prends en une autre, attends, chacun son tour, doucement etc.

On ne s’ennuie pas, c’est certain. Enfin des fois j’ai envie de ralentir un peu, dans ce monde où tout va si vite, mais mon fils m’attrape alors par la main et m’entraîne dans sa valse folle, ma fille réclame mon attention en me tirant sur le pantalon ou les deux chouinent en coeur « prendre dans les braaaaaas ».

Vivement l’école, hein?!

20141008_135201
carte à lacer
20140930_141502
les autocollants Usborne que Petit bonheur adore
20141007_144635
L’arc en ciel de grimms
TRAVEL

Collonges la rouge

J’ai mille choses à partager. Les enfants qui grandissent, Jolie douceur qui s’affirme copieusement du haut de ses dix huit mois et Petit bonheur qui devient grand et continent (à UNE SEMAINE de la rentrée…).

Mais là tout de suite, puisqu’il fait gris et moche j’ai envie de vous parler des vacances et d’un des plus beau villages de France.

Collonges la rouge, jolie cité médiévale au charme ravageur. Mon coup de cœur dans le Périgord.

Des petites boutiques, de l’artisanat, des ruelles dédiées aux piétons (donc kid friendly) où il fait bon flâner .

Un spot à ne pas manquer si vous passez dans le coin.

Des visites guidées par un passionné sont organisées la journée ou le soir au flambeau (so romantic). On a pas pu tester mais j’aurais adoré 😉

20140819_154935

20140819_155828

20140819_154509

20140819_154221

20140819_154405

20140819_154925

20140819_161011

TRAVEL

Voyager avec des enfants, cet été on s’organise autrement

CIMG6735

L’été dernier on avait pris la route de nuit pour aller en Bretagne.

Les petits (5 mois 1/2 et 20 mois) avaient dormi tout le long avec des micro-réveils pendant les pauses.

C’était fatiguant pour nous, heureusement on avait pu faire une bonne sieste (merci maman!) en arrivant, mais cela nous semblait être la meilleure option pour faire le voyage d’un trait.

Cette année, on va encore faire pas mal de kilomètres en trois semaines : Lyon/Bretagne/Ile de Ré/ Bretagne/Périgord/Lyon. Un jour on partira trois semaines au même endroit. Un jour…

Pour faire face à ce road trip on se la jouera soft avec 4 heures maxi de route par jour. Avec deux enfants d’un an et demi et deux ans et demi ça me semble être déjà pas mal!

A l’allée on partira le matin (Jolie douceur devrait redormir dans la voiture) et on fera une escale d’une nuit à mi-chemin, à Tours.

J’ai hésité sur le choix de l’hébergement. Gîte avec kitchette et jardin pour se faire un plat de coquillettes et en profiter encore un peu lorsque les enfants seront couchés. Hotel avec piscine histoire de se dépenser après le trajet?

Je n’ai pas trouvé de gîte agencé de façon kid friendly (on va attendre un peu pour les escaliers hyper raides et les mezzanines accessibles par échelle), donc j’ai finalement opté pour une chambre d’hôtel spacieuse (avec un lit double, un canapé lit et un lit parapluie), avec piscine. Pas trop éloigné de l’autoroute pour repartir le lendemain et à 6km du centre ville, au cas où on aurait envie d’y faire un tour.
Le soir on improvisera un picnic dans le jardin de l’hôtel ou une petite sortie.

Même topo lors du périple Bretagne Périgord, en gîte cette fois près de Poitiers avec un départ juste après manger à l’heure de la sieste.

Côté logistique je pense proposer quelques livres aux enfants pour le voyage, j’ai un cd de comptines (un mix entre celles qui connaissent déjà et d’autres à découvrir).
Je préparerai un sac repas et un sac étape avec quelques affaires pour nous quatre, afin de ne pas avoir à décharger toutes les valises!

Et vous, vous avez des astuces voyages pour partir sereinement avec des tout petits?

ETRE PARENTS, LOVE ETC...

Les enfants, le boulot, le couple

Un weekend child free pour se retrouver, pour être ensemble, pour être bien.

On parle beaucoup de la fatigue, de l’épuisement qui suivent une naissance. Mais la tornade pour le couple reste un peu taboue, non?

On croyait être forts, on a sacrément ramassé à l’arrivée de Petit bonheur, un bébé aux besoins intenses, qui bousculait complètement notre mode de vie.
Et puis Jolie douceur. Un bébé facile. Pourtant un nouvel équilibre à trouver. A quatre.

L’impression de se perdre, d’être dans une spirale, de s’oublier. Un trop plein d’émotions à canaliser.
Ne plus savoir pourquoi on s’aime. Des larmes, des cris, des mots durs et des valises qu’on fait dans sa tête.
Se souvenirs des jours heureux en attendant que l’éclaircie se transforme en beau temps.

Ce weekend, child free j’ai retrouvé mon amoureux. L’homme avec qui j’ai eu envie d’avoir des enfants.
L’homme doux, attentionné, à l’écoute et compréhensif. Celui que je retrouve à chaque fois en escapade.
Insérer le couple dans le quotidien familial c’est un autre défi.

Les enfants au taquet tout juste récupérés (et épuisés), le boulot avec un peu + d’intensité et le quotidien chaud cacao (le réveil à 6h, 3 enfants toute la journée, une tonne de bêtises, 10 repas par jour à eux trois, un protocole pour la sieste, 2 bains, l’aspirateur et les sols, les valises à défaire, 5 machines en 24 heures, le frigo à remplir).
La fatigue qui revient si vite avec ce rythme dur à tenir, surtout lorsqu’on relâche un peu. Savoir que les moments de rush sont passagers et de + en + brefs, et surtout qu’on sait les gérer.
Laisser passer les nuages et rester soudés.

Ajouter une journée de crèche pour Jolie douceur, où elle adore aller, pour se faciliter la vie.

Faire des listes pour les vacances.

Anticiper. Retrouver ses marques.

Laisser une place grandissante au couple dans la famille au fil des semaines.

20140713_185522