GROSSESSE

38 semaines # ma grossesse

Bon sang, 38 semaines de grossesse et j’ai l’impression d’être au bout du bout. Le 9e mois, quoi!

Il FAUT qu’il se passe quelque chose.

Je dors mal la nuit, par tranche de deux heures, d’un sommeil léger.

Heureusement que je fais une sieste réparatrice d’un sommeil de plomb en début d’après midi.

J’ai les ligaments hyperlaxes qui tirent, le ventre prêt à éclater. Mes pieds (me) gonflent et j’ai ressorti les bas de contentions+ que je devais porter durant mon séjour à l’hosto. Glamour quand tu nous tiens… En parlant de glamour, je passe sur mon épilation, hein…

Je m’active (un jour sur deux) je frotte, je brique, je range, je passe l’aspi, je bidouille ma valise, je cuisine, je porte Petit bonheur (10kg quand même), je ramasse ses jouets à quatre pattes, je mets mes pompes (c’est ce qui est le moins fastoche je crois).

J’ai faim. Tout le temps. J’ai pris 3kg en 15jours. Bref…

J’ai à nouveau une sensibilité ultra développée (euphémisme), je démarre au quart de tour, faut pas me chercher.

Quand je suis de bonne humeur, la majorité du temps en fait, je vis dans ma bulle en mode bidon-centrée, avec mon bébé, ma numerobis, ma fille, en fusion.

J’appréhende mon séjour à la maternité (passage pourtant obligé) que j’espère express.

Et je me pose un tas de questions. J’ai hâte de savoir ce que ça fait d’être maman pour la deuxième fois. J’ai hâte de la sentir tout contre moi.

GROSSESSE

29 semaines, silence ça pousse # ma grossesse

001

Cette semaine, j’ai passé un cap, un point de non retour. On m’a demandé plusieurs fois ci j’attendais des jumeaux! J’ai eu aussi droit à plusieurs « c’estpourquand?? » et j’ai vu l’étonnement et la surprise à chaque fois en répondant mars! J’ai eu droit à des « ça pousse » et à des intrus qui ont tenté de poser la main sur mon ventre sans y être invités! On vous l’a déjà fait? C’est agaçant, non?

Mon ventre est tout simplement énorme, je comprends que ça puisse intriguer! C’est comme ça et je le vis bien! Je profite des places qui se libèrent allègrement spécialement pour moi dans le métro et des petits privilèges réservés aux futures mamans.

Mister bonheur s’est porter volontaire pour passer l’aspirateur à ma place dimanche, EN PLUS des tâches qui lui reviennent. Autant vous dire, que je ne me suis pas fait prier (mais j’ai prié intérieurement pour que ça se reproduise!).

Un miracle n’arrivant jamais seul, je peux encore porter mon jean et ma jupe en jean, alors que pour ma première grossesse, dès le quatrième mois, je trouvais ça trop inconfortable (Petit bonheur était beaucoup plus bas). Bref, une petite victoire vestimentaire qui me fait oublier mes frustrations passées!

Je mange à ma faim (comprendre comme un ogre!) et malgré les apparences, j’ai pris 7 raisonnables kg depuis le début de ma grossesse. Je suis plutôt contente de moi. Ceci dit, les fêtes ne sont pas encore passées par là…

Côté down j’ai des aigreurs et les ligaments qui tirent depuis plusieurs semaines. C’est pas fun, mais j’ai pas trop le temps d’y penser.

Je commence à avoir quelques contractions bien senties. Il est temps de lever un peu le pied. Heureusement les vacances sont bientôt là et à partir de janvier Petit bonheur ira à la crèche non pas un mais deux jours par semaine. Petite danse de joie 😉

GROSSESSE

27 semaines # ma grossesse

Les mouvements de Mademoiselle numerobis se font plus amples et prononcés, sans être inconfortables, mon ventre pousse encore et encore!

Mars sera vite là, elle sera bientôt là, et poutant cela me semble si loin.

Ma vie de maman fait que je ne suis pas bidon centrée à longueur de temps, mais j’adore qu’elle se manifeste, qu’elle prépare le terrain, qu’elle prenne déjà sa place, à l’intérieur de moi et au sein de notre famille.

Mister bonheur ressent très nettement les coups de pieds et voit mon ventre bouger et ça l’éclate. C’est un premier pas, pour réaliser que bientôt nous serons quatre. Il dit qu’il aime mon corps rond et ça me fait du bien de l’entendre.

Good news, pas de diabète gestationnel d’après le résultat d’analyses. Mais j’en suis pas loin alors je continue à faire gaffe au sucre.

Ce matin j’ai pleuré dans la voiture, sans savoir pourquoi. J’ai senti le truc monter et j’ai laissé le trop plein sortir, l’émotion débordée de moi, et ça allait mieux. Bien qu’en larmes, je me suis payée un bon fou rire, avec Mister bonheur! Ambivalence hormonale encore et toujours…

Quand je ne pleure pas, je suis épanouie, je ne me sens pas grosse, je me sens… enceinte.

J’ai fait un peu de shopping vendredi, pour moi (ça change!), histoire de renflouer mon stock de basiques : robe pull, t-shirt et leggings et collants tout doux et bien chauds H&M mama. Côté couleur, pour ma première grossesse je portais beaucoup de marron, du bleu, du beige… Là j’ai aussi envie de couleurs plus douces et féminines, de violet, de rose poudré, de beige ou de framboise.

LE VENDREDI C'EST CHILD FREE, LYON

Apprendre à aimer se faire masser chez Massa Mundo

Après une semaine plus qu’épuisante avec 4 nuits (presque) blanches sur 6, pour cause de double otite, j’étais soulagée de déposer Petit Bonheur (qui va un peu mieux) à la crèche ce matin, pour souffler un peu.

Le vendredi, j’aime prévoir une activité sympa, un déj entre copine, prendre le temps de flâner à la bibliothèque…

Là c’était sieste (obligatoire) puis massage!

J’annonce la couleur, je ne suis pas très massage. En institut ou en salon j’veux dire. Je suis pudique et l’ambiance souvent trop guindée à mon goût, ne me met pas à l’aise. Mais quand il s’agit de mettre Mister Bonheur à contribution, là c’est une autre histoire!

En général, il joue le jeu, parce que je suis enceinte et que je le vaux bien!  Il y a quelques semaines, il m’a carrément offert un bon pour un massage chez Massa Mundo.

Mister bonheur s’est (bien) dit qu’un vrai moment pour moi, pour décompresser et me faire chouchouter me ferait le plus grand bien. Il ne pouvait pas mieux choisir, Massa Mundo j’en avais entendu parler et si je devais me faire masser, ce serait là bas et puis c’est tout!

J’ai donc pris rendez-vous pour 35 minutes de massage pour le visage, le crâne et les mains. C’était juste par-fait.

L’accueil d’abord, aux petits oignons, pro et rassurant.

La visite des lieux ensuite, ou plutôt de l’écrin de sérénité. Avec tout ce que j’aime, de la sobriété, le cachet des pierres apparentes, le bois et l’osier, les détails zen qui vont bien sans tomber dans le kitch. Dès qu’on entre, l’ambiance est vraiment propice au lâcher prise, la lumière est douce, la musique est envoûtante. On oublie vite le stress de la ville et le brouhaha intérieur.

Et puis le massage lui-même, qui fut ma foi assez tonique, contrairement à ce que j’avais imaginé. On a décidé d’axer le massage sur trois parties du corps, ce qui permet de tester tout un panel de techniques, c’est pas mal pour une session découverte. Au final j’ai passé 35 minutes hyper relaxantes et de pure détente.

L’huile utilisée est délicatement parfumée (sans huiles essentielles pour convenir aux futures mamans). Moi qui suis écoeurée pour un oui ou pour non, là rien à redire.

J’ai aussi beaucoup apprécié le thé offert, après le massage, qui permet de reprendre ses esprits avant le (dur!) retour à la réalité.

Leurs formules sont bien conçues, très souples, avec un grand choix de massages, chacun peut vraiment y trouver son bonheur, quelque soit le facteur temps ou  le budget (à partir de 25€ les 20 minutes.)

A s’offrir ou à offrir les yeux fermés.

La prochaine fois j’emmène Mister Bonheur, puisqu’ils proposent aussi des massages duos. Lui qui n’aiment pas les papouilles, je suis sûre qu’il adorera!

Massa Mundo

7 Place Raspail – 69007 LYON

0426554084

GROSSESSE

Semaine 18 # ma grossesse

Une semaine toute douce remplie de jolis plaisirs.

J’ai fêté mon anniversaire, pour la deuxième année consécutive, au champomy!

A Mister bonheur, en panne d’inspiration, j’ai suggéré que l’organisation d’une soirée romantique, avec un bon restau en tête à tête, et baby sitting serait un joli cadeau. Et c’est ce qui me ferait, le plus plaisir, passer du temps avec mon amoureux.

J’ai finalement craqué et commandé mon mood kit. C’est le cadeau d’anniv’ que je me fais. Le violet me tentait infiniment mais n’était plus en stock (la vie est trop dure parfois!). Le bleu marine ou le marron sont très chouettes aussi. Finalement j’ai opté pour le rouge, couleur que j’adore et en promo. Je vous en reparle bientôt…

J’ai bien fait je crois, parce que mon legging H&M, le seul ayant survécu à ma première grossesse, à rendu l’âme. J’en ai passé 5 ou 6 en attendant Petit bonheur. Là, je me dis que ça ne le fera pas.

La journée, j’ai assez peu de temps pour penser que je suis enceinte, je ne me ménage pas autant que pour ma première grossesse (boulot, petit bonheur, quotidien…) et pourtant je me sens bien, épanouie et sereine. Je profite de ces instants précieux de mobilité, où je suis juste bien 🙂

Moi, l’inconditionnelle du croissant, je craque désormais pour les brioches, moins grasses et plus digestes. Humm les brioches de mon boulanger sont divines.

Cette grossesse fait bouger pas mal de choses en moi. Je trie, je simplifie (j’en reparlerai). J’ai envie de donner un coup de peps à l’appart, décorer un peu, terminer ce qui est en suspend depuis bientôt deux ans… Faire de notre chez nous, un nid encore plus douillet où il fait bon vivre, à trois et bientôt à quatre.

GROSSESSE

Douze ou treize semaines

Douze semaines… déjà! On réalise petit à petit et mon ventre s’arrondi tranquillou.

Mister bonheur a bien assuré, il a réussi à se libérer et il a géré de A à Z une solution baby sitting pour notre petit monstrou, afin de m’accompagner à l’écho du troisième mois.

Il s’avère que numérobis est installé depuis treize semaines et non pas douze. On a une petite idée du sexe, affaire à suivre…

Je profite autant que possible du premier trimestre de cette douce grossesse, pas encore trop accaparante, qui me vaut tout de même encore quelques nausées et de belles sautes d’humeur saloperie d’hormones

Je pensais écrire un journal de grossesse, au jour le jour ou presque, mais bon c’est finalement pas trop mon truc. Je suis happée par le quotidien, les jours glissent et le changement se faufile sans qu’on le voit vraiment venir.

Petit bonheur tapote souvent sur mon ventre, comme s’il savait déjà et voulait faire coucou? Va savoir…

Juste avant les vacances j’ai commandé un joli top soldé, d’un bleu joyeux, chez Isabella Oliver. Il sera parfait pour égayer les jours tristes d’automne et me sentir jolie. J’ai découvert cette créatrice à la fin de ma première grossesse, et je n’avais pas voulu « investir » pour si peu de temps. Au final 9 mois c’est une période conséquente et deux ou trois belles pièces peuvent booster un moral, alors…

J’ai des envies de quiches et de couscous persistantes. En Italie j’ai boudé toutes les crèmes glacées, seuls les sorbets m’attiraient (ça ne me ressemble pas!) et les glaces coco me rendaient dingues!