LOVE ETC..., TRAVEL

De vraies vacances à quatre c’est possible?

Nos premières vacances en famille, à trois, nous les avons passé en Italie. On avait voyagé de nuit (non le retour de nuit n’était pas une super idée…) et  Petit bonheur à 9 mois était bien tonique et dormait comme un loir, assommé par la chaleur. J’attendais Jolie douceur… On allait à la plage tôt le matin, on siestait et on ressortait le soir, en mode méditéranéen.

Les deux années suivantes, on a opté pour la Bretagne. On était archi crevé et mes parents nous ont laissé faire de bonnes nuits (reconnaissance éternelle). La première année on est parti un weekend en amoureux et cinq jours l’année suivante. La perspective de dormir et de se retrouver à deux motive pour faire un tel voyage avec deux petits.

Mis à part ces breaks à deux, les journées étaient tellement intenses avec les enfants que je ne garde pas le souvenir d’un sentiment de « vraies vacances » bien qu’on aient passé plein de super moments.

On a fait de nombreuses virées à quatre et quelques sorties à la journée avec l’un ou l’autre des enfants, c’était l’occasion de passer du temps privilégié avec chacun. Mais c’était bien relou pour des vacances. Petit bonheur se détachait sur l’autoroute (comment augmenter la tension parentale en moins de deux), hurlait de fatigue dans la poussette (alors que TOUS les enfants croisés dormaient profondément. L’air marin…)  Et puis cette logistique qui rend tout un peu plus compliqué.

L’année dernière le sommeil des enfants était vraiment chaotique et même si on a essayé de profiter, ça nous a lessivé, d’ailleurs j’avais hâte de rentrer!

Cette année j’entrevois de nouvelles perspectives, plus douces et joyeuses. On s’est fait quelques escapades au goût de vacances et on a tous kiffé. On arrive à être bien à quatre, en acceptant d’être disponible, de remettre parfois à plus tard le moment de bouquiner peinard, quand ils joueront tranquillement.

On peut à nouveau tenter de sortir (pas trop tard) le soir, on se sent un peu plus libre, maintenant qu’on a plus de couches à changer, de poussette à trimbaler (quoique des fois ça nous rend encore service), de chaise haute à prévoir, que les enfants mangent seuls, sont relativement autonomes et parlent.

J’ai vu des familles (pas dans la même configuration ceci dit) kiffer, mais pour nous clairement la toute petite enfance était sport. On s’en doutait, c’est autre chose de le vivre. Ca y est, ça va. Il y a encore des journées passe à trav’, mais elles sont de plus en plus rares. Un jour j’ai décidé de profiter de chaque jour, peu importe les circonstances, et qu’on avait pas besoin d’attendre d’être à deux pour passer un bon moment, y compris en couple.

Alors cette année pas de break à deux au programme mais trois semaines avec les enfants en Nitalie. Et l’intuition que ça va être génial!

061

BLA BLA BLA

Juin

En juin on a ouvert la saison des baignades. Si ça continue on va écrire un guide! Attention, c’est parti :

Piscine de Vaise un vendredi entre midi et deux pour moi (j’ai visé un peu haut avec la piscine olympique!) et baignades en famille à Vaugneray, à l’ espace aquatique de Trévoux, à la piscine naturelle de Beaune, dans la rivière d’Ain (avec les sandales) fraîche et peu profonde et balade vers le très joli lac d’Aiguebelette (mais pas de plouf il faisait frisquet).

Pas de doute, les enfants ont grandi et c’était vraiment chouette de les voir patauger ou de se baigner tous ensemble, par contre faut encore être 2 et en gérer un chacun… Plus rien à voir avec l’année dernière ou les rares sessions aquatiques nous avaient achevés! Petit bonheur (3 ans 1/2)  adore sauter dans la piscine et Jolie douceur (2 ans) a très vite pris confiance et nage avec ses brassards comme un poisson dans l’eau.

Côté food: des lasagnes parce que ça faisait trop longtemps, des crudités, des saucisses, des poêlées fouzitou (et IG bas), des fraises, des fraises, des fraises, des légumes nouveaux, des salades yummy avec de l’avocat, de la coriandre, des pistaches, des taboulés de quinoa, des poivrons grillés marinés, une tarte miel, tomates, herbes de provence et chèvre, du sorbet maison yaourt/cerise ou banane/crème de coco, des clafoutis denoyautés, des madeleines, un cheesecake au tofu. Mioum!

En juin j’ai passé beaucoup de temps dehors, au parc, en balade, dans la nature. L’appel du jardin se fait sentir et il faudra bien se décider un jour (soit rester à Lyon et trouver un petit bout de campagne à nous pour le weekend, soit s’installer en dehors de la ville). En attendant je cueille, des fleurs des champs, des galets, de bouts de bois pour des hypothétiques bricolages (heureusement que j’ai fait du tri et de la place…) Bref.

En Juin j’ai rempli plein de dossiers: ré-inscription de Jolie douceur avec les dizaines de pages à imprimer et signer à l’identique chaque année, les mêmes documents à fournir. Idem pour la cantine et le périsco du vendredi pour Petit bonheur. Inscription (à confirmer si l’activité est maintenue, je croise les doigts) à « l’éveil cirque » du mercredi pour Petit bonheur. Pas de doute, quand t’as des gosses, la rentrée se prépare en juin…

En parlant de rentrée et de papiers,  je vais accueillir deux enfants après l’école en + du mini pouce.

J’ai adoré Vice versa au ciné, j’ai commencé la lecture fascinante de Jardins de Perelandra de M. Small Wright et lu d’un trait choisissez tout de Nathalie Loiseau, écrit avec passion sur le « tout conciliez » qui remue pas mal.

En juin le rythme a été cool mais les vacances seront les bienvenues. Mister B. salive en pensant à la mozzarella et moi c’est l’Italie toute entière qui m’appelle!

092

ps: faut que je trouve une solution je peux plus mettre de nouvelles photos sur le blog (raaaah) mais bon cette vue italienne du toit de la maison de famille est plutôt chouette, non?!

BITS + PIECES

En mai

Mai, le mois des ponts, le mois idéal pour casser la routine, pour ralentir et repartir de plus belle.

On a commencé mai en famille à Marseille, pour un weekend de 3 jours. Un weekend au goût de vraies vacances, avec les enfants. On a pris le bateau pour découvrir l’Ile du Frioul, petit paradis de nature.IMG_9919

En mai je me suis offert le luxe d’un weekend hors du temps sans mec ni enfant.

J’ai aussi gardé les enfants seule un weekend. On a pris le métro le samedi matin pour aller en ville, admirer la place des jacobins à l’occasion de la fête de la rose. Superbe! Et on a évité la foule.

En mai j’ai continué d’aller courir quelques fois tôt le matin, quand la nature s’éveille. J’ai beaucoup marché et fait quelques mini-sessions de yoga avec les kids.

J’ai trié et épuré encore et encore et je ne me suis pas beaucoup connectée à l’ordi. D’ailleurs faut que je fasse de la place ici aussi, je n’arrive plus à télécharger de photos!

En mai j’ai encore testé de nouvelles recettes: cupcakes pignons épinards, bouchées aux petits pois frais et à la purée de noix de cajou, des pancakes au sarrazin, des salades à gogo, clafouti, tarte aux fruits.

Mai s’est fini avec un beau bouquet et les plus jolis cadeaux de fête des mères (le premier poème ça touche un coeur de maman), un pic nique au parc, un bain avec une tonne de mousse et une soirée pizza! What else?

BLA BLA BLA

L’Italie avec les enfants

20150411_184146

Je n’avais pas remis les pieds en Italie depuis deux ans.

L’Italie c’est mon pays de cœur, le pays qui me file le sourire direct!

Il y a cette ambiance que j’adore, la vie dehors, les glaciers qui rassemblent toutes les générations, le linge aux fenêtres, les balcons et la végétation qui déborde, le marché et les étals plein de couleurs et de parfums, la cuisine toute simple, toutes en saveurs, les Fiat et les Vespa partout, le design, la mode, l’élégance et les chaussures en cuir aussi belles que confortables, les cocktails bien dosé à pas cher, les heures à marcher parce qu’il n’y a pas mieux pour visiter vraiment, observer et s’imprégner de tous ces détails et mille autres encore.

Il y a le sourire, la langue qui chante et les mains qui s’agitent…

Il y a les rencontres du monde entier que j’ai fait là bas, en Erasmus et qui m’ont toutes apportées, tellement.

Notre dernière escapade en Italie, remonte au premier été de Petit bonheur et j’attendais alors Jolie douceur depuis quelques mois. On avait passé de jolies vacances dans la maison de famille entre Rome et Naples. Les deux étés suivants on se sentait moyen de faire un tel voyage avec deux enfants en bas-âge sans parler de la chaleur (40° l’été en journée) on avait opté pour la Bretagne 😉

En avril, on avait quatre jours libres, pendant les vacances de Pâques, et l’Italie était une évidence. Et puis Turin ce n’est pas si loin de Lyon..

Turin ne fais pas rêver ceux qui ne la connaissent pas (c’est pas Florence, Venise ou Rome) mais moi j’adore cette ville pleine de charme, tellement vibrante et avec sa propre identité, comme chacune des villes italiennes.

J’aimerai vous dire à quel point c’était super de redécouvrir la ville avec les enfants. En vérité les enfants ont été relous (pendant deux jours Jolie douceur a refusé la poussette et ne voulait pas marcher non plus « dans les (b)rrrrrras maman (pas papa hein)) mais c’était sympa de leur faire découvrir un petit morceau de l’Italie, en attendant les vacances d’été…

Les enfants sont très bien accueillis partout et il y a plein de choses à voir et à faire en famille à Turin.

J’ai trouvé (sur Air B&B) un appart pas cher, fonctionnel, joliement décoré tout en étant kid friendly (avec pleiiiin de jouets) et idéalement situé à deux pas de la Piazza Vittorio. What else? C’est quand même plus pratique et cela facilite la vie avec des enfants de 2 ans et 3 ans et 1/2 d’avoir un peu d’espace et éventuellement la possibilité de prendre un repas.

On a quand même mangé souvent dehors, pris des ptits dej au bar, en mode vacances, mangé des pizzas super bonnes, des piadines, déjeuné dans de petites osterie, bu du bon vin, dégusté les meilleures glaces du monde.

On a aussi été au parc, se balader le long du Po, faire nos emplettes au marché de Porta Palazzo (le plus grand marché d’Europe), pris le vieux tram (le sedici), , flâné en ville, pris l’ascenseur panoramique et observer cette vue fantastique tout en haut de la Mole, le musée du cinéma.

J’aurais aimé faire un peu de shopping (chaussures, chaussures) mais avec les enfants au taquet pendant le séjour, ce n’était pas opportun…

C’est sûr on reviendra bientôt chez Nitalie comme dirait Petit bonheur!

20150413_180256
la Mole

 

20150413_102452

20150413_113049
mercato di porta palazzo
piadina
piadina
BITS + PIECES

Avril

Oui je sais. J’ai posté des news du mois de mars  en avril et rien depuis!

Pourtant il s’en est passé des choses…

20150413_102452
Turin

On a bougé avec les enfants: un weekend à Agde pour Pâques, puis 4 jours en Italie pendant les vacances scolaires, sans compter les sorties fréquentes au parc ou ailleurs.

20150407_173029

En parallèle je continue le tri, le vide de printemps et quand tu enclenches le changement, c’est l’effet domino…

J’ai été courir deux fois la semaine dernière (ça m’étonne moi même), pas longtemps et pas vite, mais l’idée c’est de me sentir bien. Je donne les bibs et je chausse mes baskets. J’adore la lumière au parc tôt le matin et c’est bien agréable de commencer la journée avec moi-même. Courir pour que ce soit moins la course..

IMG_9772
salade fenouil, avocat, coriandre, menthe, ail et citron

Le changement alimentaire se poursuit, j’en reparlerai surement… Je continue d’innover, d’introduire de nouvelles recettes : falafels, tartinade d’artichaud à tomber, gnocchi de patate douce (sans gluten), tarte aux fraises maison (avec les fraises rapportées d’Italie) et la bonne surprise de voir la balance afficher quelques kilos en moins (vive les plats à IG bas!)

Côté ciné ce mois ci Taxi Téhéran puis Indian palace pour un moment plus léger.

J’ai réactivé ma vie à moi, je vois mes copines un peu plus souvent, je programme des soirées filles, et j’ai même dans l’idée de me faire un weekend sans mec ni enfant (le premier depuis que je suis maman) au mois de mai. Bref, j’avance sur cet équilibre entre être mère, femme, working girl et être moi, simplement moi.

J’ai loupé le coche pour prendre des billets pour les nuits de Fourvière, alors je zieute d’autres alternatives de concerts sorties sympas.

IMG_9731

Du côté des enfants…

Petit bonheur se passionne pour le chiffre 14, réclame sans cesse des cadeaux et des surprises, retient les paroles de chansons entendues deux fois, mange avec un appétit d’ogre et nous fait rire autant qu’il nous fatigue avec ses questions. Il a été assez perturbé par Pierre et le loup étudié à l’école et demande chaque soir si des loups et des chasseurs vont venir dans notre maison. Il aime se souvenir des évènement passés: « je me souviens très bien, hier (y a une semaine ou l’été dernier donc) Il commence à inventer des jeux de rôles « moi je suis le grand frère loup, toi tu es la maman loup » (quand je vous dis que ça le travaille Pierre et le loup)

Jolie douceur est aussi belle que décidée. Elle a souvent un look improbable « pas çui là papalon, veut l’autre » et se retrouve avec une robe de « quincesse » et des chaussettes de Spiderman et refuse d’en changer pour sortir. Elle veut mettre ses bottes de pluie sans chaussettes et prendre le parapluie quand il fait 25° et un grand soleil. Vendredi dernier elle a été à la crèche avec son haut de pyjama, elle refusait catégoriquement de l’enlever et j’ai fini par laisser couler (c’est pas si grave hein?). Bref elle a deux ans.

TRAVEL

Un weekend improvisé à l’Isle sur la Sorgue

L’année dernière, à la même période on s’était fait un weekend love love  en Avignon en passant parl’Isle sur la Sorgue.

Il avait fait froid mais Mister bonheur avait décrété c’est chouette ici, on reviendra avec les enfants.

Ce weekend ça sentait le printemps à plein nez, j’avais envie de bouger avec les miens, pour se retrouver différemment, après plusieurs semaines bien remplies.

On n’avait pas fait de sortie particulière pendant les vacances scolaires alors que j’aime bien organiser une petite escapade (ne serait ce que pour la journée) pour l’occasion.

Bref samedi matin à 8h après avoir préparé les bibs et habillé les enfants, je me suis posée avec mon thé brulant et j’ai dressé une liste rapide. J’ai mis un poulet au four, pour le pic nic du midi, préparé une valise et réservé un logement à l’Isle sur la Sorgue.

Un peu plus tard, j’ai apporté une grande dose de café à Mister B et je lui ai dit on y va!

J’ai retrouvé le goût de liberté et de spontanéité, le goût d’avant quand on était deux et qu’on décidait au dernier moment de partir en weekend.

Bien sur on a adapté un peu le programme, limité les visites dans les boutiques d’antiquaires trop chargées (imaginez deux mini éléphants dans un magasin de porcelaine…), préféré les balades dehors. On est sorti dîner, assez tôt. Je crois que c’est la première fois qu’on se faisait un restau tous les quatre, le soir.

Le dimanche, on a pris le petit dej dans un troquet en terrasse avant de flâner et c’était doux.

IMG_9521

IMG_9514

IMG_9577

IMG_9542

IMG_9540

IMG_9546

IMG_9556

BITS + PIECES, REAL LIFE

Février

Après janvier tout en contraste, février fût bien agréable bien qu’un peu sport sur la fin.

Avec une dose d’organisation supplémentaire, j’ai plutôt bien vécu les vacances scolaires, malgré la varicelle de Jolie douceur et un samedi au boulot pour Mister bonheur (oui la même semaine, cherchez pas, ça tombe toujours comme ça!) et donc peu de temps libre.

Une demie semaine de répit et hop c’était au tour de Petit bonheur d’être couvert de boutons. Après on sera tranquille il paraît…

20150218_105733
activités 2-3ans

En février on a souvent sorti la peinture et préparé des petits cadeaux pour la fête des grands mère.

20150228_143837

Petit bonheur a fêté Carnaval deux fois au centre aéré, déguisé en clown puis maquillé en Indien.

En février il y a eu les premiers bonhommes dessinés, les bulles pour apprivoiser les émotions et la dernière séance chez la pédo-psy.

En février je me suis octroyé des pauses le weekends (siestes, bains le dimanche matin et ciné), bien épaulée par Mister B. Notre organisation redevient plus fluide et spontanée, chacun fait se qu’il peut quand il peut, en fonction des imprévus et ça roule.

En février on a diné en amoureux au Poivron bleu, un bon petit restau de cuisine du marché, très sympa.

20150214_204514

En février on a vu des copains et c’était bien.

En février Petit bonheur a décidé de se séparer de sa sucette et puis finalement l’a reprise pour la nuit. Bon. Chaque chose en son temps.

Il est grand sauf quand ça l’arrange. On marche doucement parce que je suis encore petit moi, d’accord?

En février Jolie douceur a soufflé ses deux bougies et a fait de progrès flagrant côté langage et avance à son rythme vers la continence.

20150220_142209

 

20150223_083041

En février il y a eu de longs moments de jeux entre frère et sœur.

20150222_173943

En février il y a eu plusieurs films vus au ciné: Maman ou papa? La merveilleuse histoire du temps, Imitation game et American Sniper et l’Enquête. Pas le genre de films que j’affectionne mais c’est intéressant de sortir de sa zone d’habitudes.

En février il y a eu le magasine FLOW. Pétillant, bien ficelé, ce magazine soigné aborde des thèmes qui me touchent : le temps, la slow consommation, créativité etc. Jolie découverte

20150302_135630

En février il y a eu l’atelier du Jardin sonore au relais où j’ai emmené le mini pouce et Jolie douceur. Un chouette moment pour les sens et le plaisir de voir les yeux des petits pétiller.

En février il y a eu quelques inovations culinaires: une fougasse, un warp de poulet au bacon et parmesan (léger et savoureux) et la mise en place de menus avec pleins de nouvelles recettes à tester dans les prochaines semaines. J’aime cuisiner à l’instinct et selon les envies du moment mais il faut bien l’admettre ça manque de nouveauté certaines semaines. On verra ce que ça donne.

20150226_113604
warps poulet bacon et parmesan