BELLE ET ZEN

L’envie d’être jolie

20140926_152226

20140730_131745 (1)

Vendredi dernier en passant refaire un stock de liniment pour ma progéniture j’en ai profité (une fois n’est pas coutume, pourtant ça devrait 😉 pour me prendre quelques produits de soins, en mode je pense à ma pomme, un point c’est tout!

J’ai pas fait les choses à moitié et je suis repartie avec un exfoliant Nuxe, un masque hydratant et une crème de nuit lissante Weleda (ok l’odeur est un peu forte), ma crème de jour Sanoflore qui va bien, un gommage de douche Malvita qui fait la peau toute douce et qui sent tellement bon, et même un masque pour les cheveux colorés (oui j’ai sauté le pas).

Depuis plusieurs années (depuis que je suis maman quoi) je me contente d’un sérum et d’une crème hydratante pour le visage et d’un lait pour le corps (sinon vraiment ça tire) et je me maquille que rarement, pour les occasions. J’avais tout juste le temps de prendre une douche avec l’un qui tambourine à la porte ou l’autre qui pleure, bref service minimum de la beauté!
Là, ça y est, j’arrive à retrouver 10 minutes d’affilées, j’ai envie de me chouchouter, pour passer le cap de l’automne à l’hiver en douceur, pour faire un pas de plus vers la confiance en moi.

Alors non je ne passe pas une heure dans ma salle de bain le matin, mais oui j’ai ressorti ma crème teintée, j’applique un soupçon de fard à paupière, une touche de mascara.

J’avais oublié tout ça et pourtant il suffit de pas grand chose parfois pour débuter la journée en se sentant bien.

Publicités
BELLE ET ZEN

Thanks!

Las valises des enfants sont bouclées. Work in progress pour les nôtres. J’ai réussi à caser un RDV chez le coiffeur dans ce rush qui précède immanquablement chaque départ en vacances avec les milles petites choses à boucler.

J’ai aimé ces deux heures suspendues, j’ai dit à la petite voix au refrain de culpabilité qui me répétait que Mister bonheur râlerait dès mon retour parce qu’il a tant à faire, d’aller voir ailleurs si j’y suis, là j’ai deux heures pour moi, je PROFITE. Non mais c’est vrai quoi, prendre soin de soi c’est une des priorités, non?

Deux heures à me laisser chouchouter, à bouquiner (j’adore ces moments de douce attente depuis que je suis mère!) entre deux étapes, à me surprendre d’un « oui pour un soin ». Deux heures et de belles rencontres, avec des passionnés. L’un par l’art de la coiffure, du détail, du travail bien fait. Et Valérie, pétillante et pleine d’humour, qui met à l’aise avec sa sincérité, qui a tout fait pour que je sois bien, satisfaite et qui m’a boosté avec sa philosophie de vie joyeuse.

Evidemment quand je suis rentrée, les enfants n’étaient pas baignés, pas l’ombre d’un repas préparé à l’horizon, l’appart envahit de duplo et autres petites voitures, le linge plié n’avait pas été rangé et Mister bonheur s’apprêtait à filer à peine avais je franchi la porte.

Qu’importe! J’étais bien, portée par la positive attitude de Valérie et son principe de remercier pour ce qui est, dans ce système où tout va tellement vite et où il faut toujours plus.

Alors plutôt que d’amorcer une engueulade, j’ai remercié Mister bonheur et je lui ai soufflé un bon courage, je sais que tu as besoin de vacances.

 

20140713_120855 (1)

BELLE ET ZEN

Mon vanity d’été

Toute l’année je me la joue minimaliste en matière de cosmétiques. Par manque de temps, d’envie, par habitude.
J’ai mes produits qui vont bien, que j’affectionnent que j’utilise jusqu’à la dernière goutte et que je rachète les yeux fermés, dès le flacon fini.

L’été, j’aime bien me faire une petite trousse un peu plus fournie. Petit plaisir de vacances où j’ai davantage le temps de prendre soin de moi! Parce que derrière la mère il y a la femme qui mérite d’être chouchoutée.

Cette année j’emporte :
20140730_192026

Pour le visage:

Crème des saisons Sanoflore
Un petit délice bien toléré par ma peau sensible. Elle hydrate comme il faut, pénètre vite, ne laisse pas de film gras et sent si bon. L’essayer c’est l’adopter, peut être même pour le reste de l’année?!

Eau micellaire Bioderma que j’utilise toute l’année et qui va tellement bien que je n’ose plus en changer avec cette fois le format mini-flacon + pratique pour les vacances que le gros bidon!

Bronzer Bourgeois. Parce que c’est les vacances et qu’un peu de poudre de perlimpinpin le soir, après la douche et avant de sortir, ça fait parti du folklore.

Crème fondante visage SFP 50. Peut être pas indispensable c’est mon petit plaisir de l’été!

Pour le corps

Douche de douceur (tout un programme!) Melvita à l’amande, au miel et au coquelicot, pour son onctuosité et son parfum

Exfoliant à la pulpe de groseille, Nuxe bio. Le petit format qui va bien pour me faire la peau douce.

Huile prodigieuse de Nuxe, mon huile fétiche qui me plonge direct dans l’ambiance avec son parfum vacances.

Solaires: Spray Bioderma SPF 50 (même si j’ai une peau qui bronze bien) et lait après soleil de la même gamme.

Et toi? des produits chouchous?

BELLE ET ZEN

Et puis… moi d’abord!

Les mamaaaans, les chouineries, les « chérie tu sais où est… », les « y a plus de café? » ça va bien cinq minutes.

Les enfants grandissent et j’ai envie de penser à ma pomme.

Ce matin je tombe sur cette phrase: « T’accorder la priorité ce n’est pas ce que tu appelles l’égoïsme, c’est la conscience de toi-même ». Neale Donald Walsch.

Une bonne dose d’égoïsme ou de conscience de soi, appelez ça comme vous voudrez…
Voilà j’y suis. J’ose m’accorder la priorité, de plus en plus souvent. Je m’étais dis que ça ne m’arriverait pas, que je ne m’oublierais pas. Et puis…j’ai fait comme j’ai pu.

Avec deux enfants rapprochés, le boulot, le quotidien ce n’est pas/plus spontané de me donner la priorité et je dois me le rappeler souvent.
Un pas après l’autre, c’est déjà un pas vers moi…

Boire mon jus de citron matinal avant de vérifier si le linge dans le sèche linge est sec.
Sec ou pas il peut bien attendre trois minutes ce linge, non?

Prendre temps pour une méditation guidée pendant la sieste des petits ou le vendredi.
C’est un peu le monde à l’envers: moins j’ai le temps moins je médite alors que par expérience je SAIS que c’est l’exact contraire + je médite + j’ai le temps…

Pratiquer le reiki.

Ressortir mon bol tibétain. Et mon carnet de mandalas.

Prendre des bains aux sels de fleurs de bach qui sentent si bon. Gommer, hydrater.

Me mettre de la crème sur les pieds avant d’aller me coucher.

Faire du shopping pour moi aussi.

M’offrir le temps de rêver.

Cuisiner avec plaisir et plus uniquement par nécessité à la va-vite. Et m’autoriser l’option coquillette si ça me facilite la vie. Et alors?!

Et mille autres petites choses.

J’ai envie de me permettre la réussite, de cultiver la bienveillance envers moi-même.
C’est bien beau de vouloir éduquer mes enfants avec bienveillance mais comment leur transmettre si je ne le suis pas envers moi-même. La base  passe par l’exemple, non?

20140630_145713

BELLE ET ZEN

Mon corps et moi un an après

Neuf mois pour faire et neuf mois pour défaire.

Mouais, mouais.

Un an après je rentre juste dans mes jeans. Ceux d’avant elle. Ceux d’avant lui. Ces jeans que je n’ai pas pu remettre entre les deux. Ces jeans qui ferment mais qui serrent encore un poil.

Un an après je me demande où sont mes abdos, si je les verrais un jour.

Un an après certains jours, après plusieurs nuits correctes je me trouve jolie.

Un an après, certains jours, après plusieurs nuits trop courtes je me trouve fatiguée, (déjà) vieille, les traits tirés.

Un an après j’ai rarement des courbatures partout dès 7h du matin et même si ça tire, rien à voir avec la fatigue de l’extrême où j’avais l’impression que mon corps pouvait me lâcher d’un moment à l’autre.

Un an après je porte de la lingerie jolie et confortable (le confort avant tout!) avec plaisir, les trucs d’allaitement j’ai donné.

Un an après j’ai plein de cheveux blancs. Mister bonheur trouve que ça me fait un charme.

Un an après je suis souvent mal coiffée.

Un an après je me demande comment font toutes ces mamans qui ont trop la classe, avec un tout-petit-tout-neuf. Je sais que c’est trompeur, le sentiment que l’on a de soi est tellement, tellement, personnel et subjectif.

Un an après je suis plus tonique mais encore ramollo et y a du boulot.

Un an après j’ai acheté un maillot un gainant sculptant parce que le deux pièces ça ne le fera plus jamais pas encore cet été.

Un an après, j’ai le temps de m’enduire vite fait de lait hydratant après la douche, d’appliquer ma bb crème le matin, du mascara et un peu de fard à paupière (les grands jours!) et même de me parfumer.

Un an après je trouve qu’un soupçon de maquillage n’est plus facultatif

Un an après je me crème les pieds plusieurs fois par semaine, comme avant eux. Les pieds secs c’est le mal aise pour moi…

Un an après j’accepte les marques de ma vie, de leur passage, sur mon corps. J’accepte de ne plus jamais être comme avant, aussi physiquement.

Un an après je me laisse le temps…

20140306_165848

BELLE ET ZEN

Entre mère et femme

En deux ans et des brouettes entre les grossesses et les allaitements j’ai pas trop investi, côté sapes. Parce que la grossesse dure 9 mois. Parce que l’allaitement ne dure qu’un temps…

Donc j’ai misé sur le petit budget, le nécessaire, avec deux trois petits plaisirs, quand même, hein.

Jolie douceur a maintenant 4 mois et demi. Je l’allaite encore, on introduit tout juste quelques biberons.

Mais j’ai envie de porter autre chose de mes soutiens gorges d’allaitement moches et je ne peux plus voir mes tops basic d’allaitement.

J’ai bien quelques robes avec un joli décolleté croisé, qui ne sont pas « spécial allaitement » qui se prêtent au jeu.

Je suis au stade où j’ai envie de reporter des fringues jolies, normales, des fringues de femme, pas des fringues de mère. D’autant + que les tétées sont maintenant bien espacées. Donc je peux me dessaper quand je suis chez moi pour allaiter!

J’en suis au point où j’ai besoin de me réapproprier mon image, de me réconcilier avec mon corps et mes rondeurs encore bien là. Pour accepter la période de transition. Ronde ok, mais jolie alors. Parce que si je me sens bien je souris et c’est ce qui me rend belle, finalement.

J’ai décidé de ne plus m’oublier, de me faire plaisir. J’ai commencé par m’offrir des sandales. Facile!

Et depuis, c’est parti!

J’ai fait les soldes. J’ai trouvé des robes, des tuniques. J’ai composé de jolies tenues, pour pas trop cher. J’ai fait claqué la couleur. J’ai aimé. J’ai fait chauffé la CB et le temps de quelques heures, j’ai même eu l’impression de retrouver la légèreté de ma vie d’avant 🙂

2013-07-05 11.31.16

BELLE ET ZEN

Mes soins du visage de maman pressée

014

J’avais lu que les femmes enceintes et celles qui allaitent avaient une peau sublime.

Je dois être l’exception qui confirme la règle.

Parce que ma peau à moi tiraille, complètement déshydratée par mes deux grossesses et mes deux allaitements, à la suite.

Je jongle avec quatre produits qui composent ma routine beauté, pour chouchouter mon épiderme hyper sensible. Pas le temps d’en faire des tonnes, surtout le matin, où c’est la course et avoir le temps de prendre une douche relève déjà du miracle.

 

Eau micellaire Créaline de Bioderma (16€ les 2 flacons)

Matin et soir je démaquille depuis toujours, même lorsque je ne me maquille pas. J’aime cette sensation de propre et de frais qu’apporte l’eau micellaire. Parfait pour me réveiller et bien démarrer ou terminer la journée.

Sérum Hydrabio de Bioderma (18€ environ)

Deux petits coups de pompes matin et soir après le démaquillage. Je laisse pénétrer pendant que je me lave les dents, on gagne du temps comme on peut! C’est le premier sérum que j’ai découvert. Le prix est tout doux et le produit plutôt sympa. J’en ai déjà racheté deux ou trois fois.

Crème de l’apicultrice de Ballot Flurin (15€)

Les produits Ballot Flurin je les aime d’amour. Je suis sensible à leur travail délicat, artisanal et respectueux des rythmes de la nature et des abeilles de leurs ruches. Le petit magasin bio près de chez moi commercialise la marque depuis peu (danse de la joie et adios les frais de port). J’applique matin et soir la fameuse crème de l’apicultrice sur mon visage. Elle est très douce et laisse ma peau très bien hydratée. Un vrai bonheur.

Teint divin de Caudalie (bb crème)

J’ai beau être adepte du naturel, faut être lucide, les petites nuits me donnent un teint terne (et des cheveux blancs, mais ça c’est une autre histoire). On me dit souvent que j’ai bonne mine. Je mets ça sur le compte du coup de pouce de mon teint divin de Caudalie, qui me sauve la mise, soyons honnête. Le tube dure hyper longtemps, l’odeur est exquise et le résultat est parfait, naturel mais lumineux. Le bémol? Légèrement desséchant, je trouve.

Bientôt, bientôt j’ajouterai un masque une fois par semaine, à ma routine beauté. Avant que mes loustics aient 18 ans. Chiche?!

Et vous vos produits fétiches?