MES GONES, REAL LIFE

Enfants rapprochés 21 mois plus tard

Avec un seul bébé (un bébé BABI) je me demandais comment faisait les autres, avec assurer, pour être si organisées, si zen, en forme, si…

Avec deux bébés, je me demandais comment faisaient les mamans de multiples, les mères de familles nombreuses, ou d’enfants rapprochés comme moi, pour proposer toutes ces activités, gérer le quotidien avec une certaine fluidité.

Chaque fois où l’un était gardé, j’ai trouvé qu’un seul c’était facile.

Et puis j’ai arrêté de me comparer petit à petit… Parce que je ne connais personne d’autre que moi qui vit ma vie. Personne avec deux enfants rapprochés qui enchainait les nuits si courtes et un mec cuisinier avec des horaires de boulot de dingos.

Je dormais pas assez, pas d’un trait. Mes enfants font leurs nuits depuis qu’ils ont 5 mois et demi (pour Petit bonheur né prématurément) et 3 mois et demi (pour Jolie douceur). Dans les clous donc. Sauf quand l’un ou l’autre (ou les deux tiens!) se réveille. Ce qui arrive encore à 3 ans et 21 mois.

Il aura fallu un an, un an et demi pour que cette fatigue gluante se tasse, que je sorte la tête de l’eau, sans me sentir chaque jour ou chaque semaine zombie à un moment donné, sans que je compte les heures jusqu’à la sieste (la leur mais surtout la mienne) pour qu’ensuite la journée redémarre sur une nouvelle dynamique…

On a toujours bougé, fait des balades la semaine, le weekend, mais avec la fatigue en moins, on fait les choses avec d’avantage de plaisir plutôt que par nécessité.

Il aura fallu un an pour que Mister bonheur se sente à l’aise pour sortir avec les deux en même temps, ou pour les garder seul quelques heures sans paniquer.

Et il m’aura fallu un an pour que je passe des journées complètes seule avec les deux (avec un renfort de 15h30 à 17h45), sans me sentir débordée à un moment où à un autre.

Il aura fallu 18 mois (et l’entrée à l’école de Petit bonheur) pour que je gère seule tous les matins en laissant Mister bonheur dormir un peu plus tard, parce qu’il finit le boulot rarement avant minuit et que ça pique de se lever à 6h.

Certains matins, quand les enfants se réveillent en même temps (en pleurant) c’est encore un peu speed, il faut répondre aux multiples sollicitations et faire mille choses simultanément et je bois mon thé longtemps après m’être levée.

Mais notre organisation est efficace et rodée maintenant. On retrouve le côté facile, fluide du quotidien. Mister bonheur sort avec les deux au parc, au marché, spontanément et peut se permettre d’avoir un aléa au boulot sans que je m’enflamme 😉

Je crois que les choses se sont vraiment arrangées le jour où j’ai lâché prise, pris confiance en moi et décidé d’accepter complètement le rythme soutenu de mes enfants. J’ai compris que je pouvais gérer seule (puisque je le faisais!), sans attendre l’aide de Mister bonheur (même si elle est toujours bienvenue) s’il a du taf ou qu’il est trop fatigué pour assurer.

Certains parents disent que passer de trois à quatre c’est pas si évident. Pour moi c’était surtout de deux à trois, parce que le rythme a été complètement chamboulé. L’arrivée de Jolie douceur s’est faite dans la continuité et bien que ce soit une petite fille facile à vivre, l’intensité du quotidien a augmenté.

Je me suis souvent sentie aspirée dans une spirale, avec l’impression que ça s’arrêterait jamais, que les difficultés se suivaient et se cumulaient (les nuits moisies, le terrible two, les assiettes renversées, les siestes qu’on ne fait pas, les maladies et les journées « couinou », le couple qui ramasse parce que c’est à travers lui que s’évacuait les frustrations et les limites). Je me raccrochais toujours à plus tard, même quand demain paraissait loin.

Et à pas de fourmi demain arrive, et petit à petit ça va mieux, ça va bien, et on profite, seul(e), à deux, à trois ou à quatre.

20140817_121226 (1)

Publicités

9 thoughts on “Enfants rapprochés 21 mois plus tard”

  1. Mon frère et moi n’avons que 21 mois d’écart : maman dit que c’était sportif les premières années mais plus facile que les autres familles par la suite. En tout cas, pour la fratrie, je témoigne que c’est génial !

    1. On m’avait dit tu verras la première année c’est chaud. On s’en doutait mais le vivre c’est autre chose… Par contre c’est vrai qu’après, en grandissant les enfants sont un peu dans la même dynamique avec des âges proches et ça facilite les choses et ils peuvent partager plein de trucs.

  2. Mes 3 enfants ont des ages rapprochés (2 ans d’écart à chaque fois), et j’avoue que vivre deux grossesses avec des petits en plein apprentissages de la marche et de l’autonomie, et des découvertes (tiens, qu’y a t’il dans ce placard ?!) c’est sportif !!! Chez nous aussi, c’est difficile, surtout quand je me sens laissée pour compte, quand je n’ai pas de temps pour moi (15 minutes sans AUCUNE sollicitation). Mais le lacher prise aide vraiment, j’ai arrêté de me dévaloriser et j’ai confiance en moi car comme tu le dis je savais gérer seule puisque je le faisais !! Je n’ai plus cette boule de stress quand je m’occupe de mes enfants. Même la fatigue est plus facile à supporter maintenant ! Belle continuation avec tes enfants !

    1. Ce sont les sollicitations et interruptions permanentes qui usent (ici on est plutôt dans le créneau de 5 minutes pour le grand…), mais avec le lâcher prise on gagne en énergie 😉

  3. Je lis ton blog depuis plusieurs semaines mais je n’avais pas encore osé écrire un commentaires…je trouve tes textes plein de douceurs mais tellement dans la réalité ! ça fait vraiment du bien on se sent moins seule ! 🙂 je suis également maman de deux petits garçons et j’habite dans le beaujolais !

  4. Maman de 4 enfants je me retrouve complètement dans ton article, les miens ont 10 ans, 6 ans 1/2 , bientot 5 ans et le dernier à 1 an… il y a 20 mois d’écart entre mon deuxième et ma 3ème et moi j’ai adoré ils ont grandit ensemble et sont aujourd’hui très complices… Par contre moi c’est mon plus grand qui me donne du fil à retordre et avec mon petit bébé chouineur j’avoue que le laché prise, je voudrais bien y arriver… Mes nerfs sont souvent mit à rude épreuve… Quelques conseils pour le laché prise ??? Bonne journée ma belle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s