ASSISTANTE MATERNELLE, MES GONES

La qualité c’est pas toujours la quantité

20141030_105837

Depuis que Petit bonheur va à l’école tout a changé. Il a un moment en tête à tête avec son père chaque jour, sur le chemin de l’école. On peut avoir un moment pour discuter avec Mister bonheur dans l’après midi (alors que si nos deux enfants sont là laisse tomber!), on passe du temps privilégié avec Jolie douceur qui montre d’autres facettes, moins effacées, de sa personnalité.

Et je passe d’avantage de bons moments avec Petit bonheur. Des moments de qualité où je suis vraiment disponible. Pour l’aider avec son puzzle (oui  même à 6h45!), lui dessiner une vache, lui montrer comment tracer les lettres de son prénom, le câliner ou lui lire une histoire.

Je faisais tout ça avant aussi bien sur, mais la quantité de temps passé ensemble (toute la journée seule avec lui/eux avec une petite pause l’après midi avant d’enchainer sur la fin de journée) m’étouffait un peu, et j’appréciais pas autant.

J’ai toujours eu un plaisir particulier à m’occuper des enfants le matin et le soir (bien que + touchy) les jours de crèche, parce que je sais que le temps ensemble est défini. C’est pareil pour mon job, je suis patiente et disponible avec les enfants que je garde parce que le temps d’accueil est déterminé.

Avec l’école je retrouve ce même plaisir au quotidien avec Petit bonheur. J’apprécie aussi les mercredis après midi avec lui (et le mini pouce) où Jolie douceur est à la crèche. Je fais mangé le mini pouce en premier, puis on déjeune tous les deux, on discute un peu et j’ai le temps de lui répondre, de l’écouter. D’être vraiment là, avec lui. Ensuite il me demande des activités. On sort la peinture, les cartes de laçages, on cuisine.

Avec Jolie douceur c’est différent. Elle est relativement autonome, moins exigeante. Mon seuil de tolérance seule avec elle est plus élevé. Je ne l’aime pas plus, hein, c’est juste différent, globalement plus facile (pour les jeux, le repas, le sommeil, la gestion de la frustration).

Pendant les vacances scolaires Petit bonheur ira surement quelques jours au centre aéré. Je sais qu’il y sera bien, il est très demandeur d’activités en tout genre et sera servi. Je ne culpabilise pas¨. Je travaille en tant qu’assistante maternelle et c’est vrai que mon activité me laisse une certaine disponibilité. Mais pas une disponibilité totale et permanente au détriment de mes besoin et de la qualité de notre relation.

Moins mais mieux. Pas tout le temps disponible mais + souvent disponible vraiment, pour des moments de qualité.

 

Publicités

2 thoughts on “La qualité c’est pas toujours la quantité”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s