ASSISTANTE MATERNELLE

Une histoire de confiance

20140924_181047

Voilà six mois que le mini pouce vient passer la journée quatre fois par semaine avec moi.

C’est un bébé agréable et très joyeux, facile à vivre mais pas effacé pour autant.

Il aura fallu quelques semaines pour que Jolie douceur et Petit bonheur s’adaptent à sa présence et acceptent ma non-disponibilité pour eux parfois.

Le mini pouce, a vite pris ses marques. Au départ il mettait un temps fou (45 min!) pour boire son biberon mais au fur et à mesure on a appris à se connaître, à se comprendre. Maintenant il dévore ses purées, alors que chez lui il rechigne parfois… (mais à la maison c’est jamais pareil, hein?!)

Je suis heureuse de le garder et j’adore la relation de confiance qui s’est établie, avec ses parents, après quelques ajustements, le temps  pour eux de découvrir les règles et le fonctionnement du métier d’assistante maternelle.

Il est évident que le rythme n’est pas le même avec un seul enfant ou plusieurs, que chacun à sa façon de faire, mais dans la mesure du possible je tiens à respecter la volonté des parents.
Ils sont pas branchés bio, ni portage, ni allaitement. Ils laissent leur bébé un peu pleurer, lorsqu’il est fatigué. D’ailleurs il a très vite appris à s’endormir seul.
Peu importe, chacun ses convictions et notre collaboration fonctionne tout de même très bien!

Sans prendre le lead sur les grandes étapes (qui relève de la responsabilité des parents), je suggère, je conseille quand on me demande mon avis, comme lorsque j’ai senti qu’il était prêt à débuter la diversification, ou + tard, pour l’introduction de féculents.

Sa maman doute parfois, c’est son premier. Je l’invite à se faire confiance, à écouter son intuition avec bienveillance.
Son père m’a plusieurs fois dit que mon avis comptait.
Je sens qu’ils me font confiance et c’est un moteur important dans mon travail. Ca l’a toujours été. Encore + aujourd’hui avec la responsabilité humaine des petits bouts qui me sont confiés.

Le soir quand ils viennent le chercher l’appart est propre et rangé (en principe) (moi par contre j’ai le cheveu en bataille et j’ai hâte de prendre une douche!) mes enfants sont souvent en pyjama (wonderdaddy donne les bains à 17h30 avant de retourner bosser), cela ne signifie pas que l’on a pas fait une multitude d’activités, de jeux, de balades et de découvertes dans la journée. Je sais qu’ils n’en doutent pas.

Ils sont réglos et je leur offre une souplesse horaire convenue, parce que j’en ai la possibilité.

En début d’année j’accueillerai un nouvel enfant. J’ai déjà eu quelques contacts dont une famille qui met (déjà?!) un peu la pression.
J’espère trouver une famille avec laquelle l’entente sera aussi chouette. C’est la base d’une collaboration réussie, non?

Et toi avec ta nounou?
Et toi nounou, avec les familles, ça le fait?

Publicités

6 thoughts on “Une histoire de confiance”

  1. Coucou!Ca me parle,ce que tu racontes!Chez nous,on a eu un vrai ‘coup de foudre’ pour Nounou quand on en cherchait une pour Little Man.Nous les angoissés prêts à en auditionner 20,on l’a rencontrée et on a su que c’était bon.On n’a rencontré qu’elle!
    3 ans après (il avait 6 mois à l’époque) il mange vers elle le midi avec grand plaisir et maintenant qu’il est à l’école c’est Little Fairy qui passe ses journées avec elle.
    On lui fait confiance,on lui demande conseil,on échange aussi.Elle sent très bien les choses.C’est une personne-clé dans la vie de nos enfants-donc dans la nôtre!
    Tu as raison de dire que la confiance est la clé.L’important c’est de savoir que même si elle ne fait pas comme les parents,elle fera au mieux pour l’enfant.Et ça,ça vaut de l’or!
    Bonne soirée Maman Bonheur!

  2. Ouah ouah, c’est dingue, cet article me touche beaucoup et ce pour deux raisons.
    1/ Tu surnommes ton fils comme je surnomme ma fille (et comme le nom de mon blog… Pas fait exprès, promis juré craché);
    2/ T’as l’air d’être une nounou en or, je suis actuellement en plein travail sur moi-même car je vais confier dans 6 semaines ma fille à une dame que je connais finalement très peu…. J’essaie de me dire que notre intuition est la bonne, qu’elle a l’air bien et que ça va aller mais je ne peux m’empêcher d’avoir peur… J’ai d’ailleurs commencé une série d’articles sur la peur et la confiance, vraiment pas évident tout ça… Tu es dans quel coin? Tu veux pas de ma Choupinenette de 4 mois, toute sympa, expressive et qui a des parents adeptes du bio, fait maison, je l’ai allaitée 3 mois et demi, j’ai tenté le portage mais niet 😀 Et je ne demande qu’à faire confiance 😀

  3. Moi, ma petite voix intérieure, elle est muette quand il s’agit d’un cas comme celui-là. Je m’appuie alors sur ma grosse voix extérieure (mon amoureux) qui lui l’a bien sentie (et comme j’ai totale confiance en son intuition…).

    Je lui en ai déjà parlé, elle m’a dit qu’on allait faire 2 semaines d’adaptation dans ce cas… Elle veut nous revoir (on l’a trouvée avant que je n’accouche) pour clarifier des points du contrat et pour rencontrer notre fille (qu’elle a appelé par son prénom, ce que je trouve bien)…. Je lui en parlerai et essaierai de me détendre pour laisser s’exprimer ma petite voix 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s