ETRE PARENTS, LOVE ETC...

Les enfants, le boulot, le couple

Un weekend child free pour se retrouver, pour être ensemble, pour être bien.

On parle beaucoup de la fatigue, de l’épuisement qui suivent une naissance. Mais la tornade pour le couple reste un peu taboue, non?

On croyait être forts, on a sacrément ramassé à l’arrivée de Petit bonheur, un bébé aux besoins intenses, qui bousculait complètement notre mode de vie.
Et puis Jolie douceur. Un bébé facile. Pourtant un nouvel équilibre à trouver. A quatre.

L’impression de se perdre, d’être dans une spirale, de s’oublier. Un trop plein d’émotions à canaliser.
Ne plus savoir pourquoi on s’aime. Des larmes, des cris, des mots durs et des valises qu’on fait dans sa tête.
Se souvenirs des jours heureux en attendant que l’éclaircie se transforme en beau temps.

Ce weekend, child free j’ai retrouvé mon amoureux. L’homme avec qui j’ai eu envie d’avoir des enfants.
L’homme doux, attentionné, à l’écoute et compréhensif. Celui que je retrouve à chaque fois en escapade.
Insérer le couple dans le quotidien familial c’est un autre défi.

Les enfants au taquet tout juste récupérés (et épuisés), le boulot avec un peu + d’intensité et le quotidien chaud cacao (le réveil à 6h, 3 enfants toute la journée, une tonne de bêtises, 10 repas par jour à eux trois, un protocole pour la sieste, 2 bains, l’aspirateur et les sols, les valises à défaire, 5 machines en 24 heures, le frigo à remplir).
La fatigue qui revient si vite avec ce rythme dur à tenir, surtout lorsqu’on relâche un peu. Savoir que les moments de rush sont passagers et de + en + brefs, et surtout qu’on sait les gérer.
Laisser passer les nuages et rester soudés.

Ajouter une journée de crèche pour Jolie douceur, où elle adore aller, pour se faciliter la vie.

Faire des listes pour les vacances.

Anticiper. Retrouver ses marques.

Laisser une place grandissante au couple dans la famille au fil des semaines.

20140713_185522

Publicités

13 thoughts on “Les enfants, le boulot, le couple”

  1. c’est bien vrai tout ça, on a beau s’imaginer, et tenter de faire attention, le couple prend sacrément cher avec l’arrivée d’un bébé. Pouvoir se retrouver à deux de temps en temps est plus que nécessaire même si pas toujours évident de laisser ses enfants quelques jours. Pour notre part, ça y est on est prêt à refaire des weekend sans Sven, qui va sur ses 18 mois, mais moi perso, j’ai eu besoin de beaucoup de temps pour m’autoriser à le laisser plus que 24h…
    Nous avons prévu de nous faire un weekend quelque part bientot : berlin ? londres ? lyon ? espagne ? on sait pas encore, seul le budget nous le dira 🙂

    c’est chez toi la photo ? c’est beau c’est dans quel coin de France ?

    1. Moi j’ai été prête à les confier assez tôt (je passe bcp de temps avec eux, ça me comble) mais c’est le relais qui suit pas 😉
      La photo, c’était ce weekend en Bourgogne, à Saulieu

  2. Le quotidien tue un peu le couple, c’est évident. Il n’y a qu’à voir, on vient de rentrer de vacances, hyper reposés et heureux et dès les premiers jours de boulot pour l’homme, les mauvaises habitudes reprennent, celles que j’essaye d’enrayer. On va faire un contrat de couple où on s’engage à ne plus faire certaines choses. Bon courage! Des bisous

    1. Il y a forcément des trucs qui agacent chez l’autre mais une fois qu’on a des enfants (ou même un seul c’est pareil) ça prend d’autres proportions. C’est une bonne idée ce contrat!

  3. Oui tu as tellement raison, le quotidien tue un couple et encore plus lorsqu’on a des enfants… Vous avez bien raison de vous accorder des parenthèses.
    Nous c’est la logistique qui suit pas. Je suis ton blog depuis qq temps et en moyenne vous vous accordez un we tous les 3-4 mois, c’est top. Vous avez raison.

  4. Je suis tellement impatiente de laisser mon loulou toute une semaine à mes parents dans 15 jours. Alors bien sûr il y aura le boulot mais ce sera tellement différent de se retrouver comme avant

  5. En effet, ne pas se perdre, ne pas s’oublier !
    On n’est clairement pas prévenu !
    (lire et voir Un Heureux Evénement, d’Abécassis…. et film avec Louise Bourgouin)

  6. Joli article. J’aime le « faire ses valises dans sa tête » qui nous traverse si souvent l’esprit quand on est au bout du rouleau. Un joli moment à deux qu’il est important de garder en mémoire!

  7. Oh la la que ce post tombe à pic…
    L’air devient irrespirable à la maison,trop de fatigue (et trop de pluie!!!).La Miss se réveille au moins une fois par nuit encore,à 10 mois-saleté de reflux!C’est épuisant.
    Notre couple est vraiment dans le rouge mais pas trop de relais pour du temps en amoureux pour l’instant.
    Ça bouge chez nous,on envisage de déménager dans les environs de Grenoble-je pourrai peut-être tenter certaines des bonnes adresses que tu proposes!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s