UN MOIS UN MOT

Un mois sans shopping le bilan

Alors ce mois sans shopping?

La première partie du mois, j’ai joué le jeu à fond (la forme).

J’ai même réduit les achats alimentaires, avec l’idée d’utiliser ce que l’on a en stock dans les placards et au congélateur en complétant avec des fruits et légumes frais. On croit qu’on a rien à manger (ou à se mettre ça marche aussi) et puis les placards sont pleins. C’est dingue, non?

La deuxième quinzaine a été + corsée.

Il a fallu acheter deux trois trucs à Petit bonheur, et mes deux jeans potables (vieux de 7 ans. Ouais 7 ans!) ont rendu l’âme. Pile pendant mon no-shopping month. Avouez que c’est pas d’bol!

J’ai donc paré au nécessaire mais sans craquage excessif.

Faut dire que la CAF a foiré l’envoi des formulaires pour le remboursement de la micro crèche (micro crèche maxi budget) donc faire l’avance en trésorerie de deux mois pour deux enfants ça calme les ardeurs!

J’ai tout de même profité d’une vente privée pour faire un petit stock de matériel créatif, les prix défiaient toute concurrence. Mais c’est pour le boulot et pour les enfants. Je me trouve les excuses que je veux 😉

En parallèle j’ai préparé un gros sac de vêtement des kids et un sac de jouets pour un dépôt-vente.  Ca compense, non?

Bilan globalement positif, donc.

Le mois prochain la vie reprend son cours, avec une (petite) liste d’achats nécessaires.

J’ai eu la confirmation de ce que je savais déjà, mis à part deux trois boutiques où je n’ai pas mis les pieds ce mois ci, faire les magasins me gonfle. Je me surprends, moi qui adorait faire du shopping! . Les supermarchés c’est pas ma came, ça on le savait déjà. Trop bruyants. Trop de mauvaises odeurs. Trop de stress. Mais aussi les boutiques avec leurs néons et leur musique trop forte, les vendeurs qui forcent à la vente, les centres commerciaux qui oppressent. Eh oui je vieillis je change et je préfère le shopping en ligne.

Je pense réitérer l’expérience cet été, avant les vacances. Outre l’avantage financier évident, c’est intéressant de prendre conscience de ses vrais besoins,  de dépenser de façon encore + « réfléchie » et de voir qu’on peut vivre avec ce qu’on a, faire preuve de créativité et trouver des solutions pour fonctionner avec les moyens du bord.

C’est bon pour l’estime de soi de se dire qu’on l’a fait, qu’on a tenu et qu’on s’en sort plutôt bien!

20140327_164355

Publicités

2 thoughts on “Un mois sans shopping le bilan”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s