ETRE PARENTS

Quand je suis crevée

IMG_6838Quand je suis crevée j’ai juste la force de m’occuper d’eux, à peine de moi.

Quand je suis crevée les questions même les plus banales m’agressent.

Quand je suis crevée je ne fais pas la gueule, je suis crevée!

Quand je suis crevée j’ai pas la force mentale de faire des choix ou qu’on me sollicite davantage. Qu’est ce qu’on mange? qu’est qu’on fait cet aprèm? Ou sont les chaussettes grises? Ca m’épuise.

Quand je suis crevée j’ai envie de voir du monde, pour ne pas perdre pieds. Mais pas la force de zapper ma potentielle sieste, celle qui me fait tenir.

Quand je suis crevée j’ai pas la force de recevoir. Penser à mille choses et en faire mille autres aussi minuscules soient-elles. Ranger avant, préparer du café (penser à racheter du sucre et des biscuits), surveiller et m’occuper des enfants en même temps et tenir une conversation c’est trop pour moi.

Quand je suis crevée je suis pas toujours cool. Dans ces moment là j’ai besoin de gentillesse, de bienveillance, de réconfort, même si (et surtout si) je n’invite pas à la sympathie.

Quand je suis crevée je suis susceptible et très premier degré.

Quand je suis crevée j’ai envie de pleurer quand on me fait des compliments tellement c’est rare je me sens ras les pâquerettes. Mais fais en quand même!

Quand je suis crevée j’ai besoin qu’on me pardonne mes sautes d’humeur, j’ai sommeil et tout m’agresse.

Quand je suis crevée j’apprécie qu’on pointe ce que je réussi. Si le linge n’est pas plié, si j’ai oublié les œufs en faisant les courses, si tout n’est pas briqué… regardez et admirez tout ce que j’ai réussi à faire dans l’état de zombie où je suis et passez sur le reste.

Quand je suis crevée je ne supporte pas les « ah tu fais comme ça toi? » ou « mais pourquoi elle pleure? ». Si tu as des solutions douces et efficaces, vas-y et moi je vais me coucher. Sinon le silence est d’or.

Quand je suis crevée j’apprécie toute initiative qui me facilite la vie et qui me permet de dormir ne serait-ce que 30 minutes ou 1h.

Quand je suis crevée j’ai des courbatures partout dès le matin. J’attends avec impatience l’heure de la sieste (en espérant qu’ils dormiront tous les deux en même temps au moins une heure), je pense déjà aux 12h à tirer avant que les enfants soient couchés.

Quand je suis crevée j’appréhende cette journée qui commence.

Quand je suis crevée je n’ai le temps de rien, pourtant cette journée n’en finit pas.

Quand je suis crevée j’ai l’impression que ça ne s’arrêtera jamais.

Quand je suis crevée, ils ont décidé de monter le son, de pleurnicher, de vider tous les bacs de jouets, de tester ma patience ou ce qu’il en reste.

Quand je suis crevée, tout me parait infiniment compliqué.

Quand je suis crevée, c’est toujours mal rangé.

Quand je suis crevée, je vis cette expérience infernale avec chaque partie de mon corps.

Quand je suis crevée, vraiment crevée, j’ai l’impression que mes nuits, par tranche de 2h à 3h (pour un total de moins de 7h) sont plutôt des siestes.

Quand je suis crevée, je mange gras et sucré, il me faut de l’énergie rapidement disponible.

Quand je suis crevée j’ai l’impression d’avoir mille ans et je me demande où est ma vie.

Quand je suis crevée Mister bonheur est rarement plus frais. Même si c’est moi qui n’est pas dormi.

Quand je suis crevée qu’on ne me dise pas que c’est mon choix.

ps: Article écrit il y a quelques mois déjà. J’avais envie de partager quand même, pour celles et ceux qui sont dedans, pour mettre des mots sur ce qu’on ressent quand la fatigue devient épuisement et qu’on a l’impression d’être dans une spirale (infernale) où le sommeil est une obsession.

Publicités

8 thoughts on “Quand je suis crevée”

  1. Il y a des moments pas toujours simples. Et en effet la fatigue n’aide pas. Bon courage, si ça va déjà mieux, c’est top !

  2. Je n’ai jamais commenté mais je me reconnais tellement dans beaucoup de ce que tu écris et cet article fait vraiment écho chez moi. Nous sortons tout juste de la « spirale infernale » des nuits hachées à la moulinette (à ne plus se rappeler le lendemain qui s’est réveillé, à quelle heure et lequel de nous deux est allé voir) et avons l’impression de revivre. Nous profitons car on ne sait jamais, ça peut recommencer! (les miss ont 2 ans 1/2 et 7 mois 1/2).
    Bonne continuation et au plaisir de te lire…

  3. Ah ah ah mais c’est pour moi que tu parles,là?
    J’ajouterais que quand je suis crevée j’ai parfois très très envie de laisser mes enfants et mon homme et de partir LOIN et SEULE pour un temps…
    Vivement qu’on ne soit plus du tout crevées alors…

    1. Oh oui. Mon antidote c’est une séance de ciné. Pas loin (à deux rues), rarement seule mais reboostée en 2 heures!
      Toujours se dire que ça finira bien par passer, hein 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s