MES GONES

Bientôt l’école

Petit bonheur fera sa toute première rentrée en septembre.

Je n’ai pas choisi de faire l’école à la maison (j’admire celles et ceux qui font ce choix), vraiment ce n’est pas pour moi. Trop de pression. Et puis, surtout, j’ai envie que Petit bonheur et Jolie douceur cultivent un lien social avec d’autres enfants, d’autres adultes. L’école de la vie me semble aussi importante que les enseignements pédagogiques eux-mêmes.

Je n’ai pas choisi de l’inscrire à l’école Montessori (pourtant à deux pas) principalement parce que c’est hors budget, parce que Mister bonheur n’est pas chaud-chaud (j’aurais pu argumenter), parce qu’on vit dans un arrondissement un peu privilégié et je fais confiance (en tout cas j’essaie) au service publique. Je n’ai pas envie que mes enfants soient dans une école « élitiste » dès leur plus jeune âge aussi super, aussi Montessorienne soit-elle. J’ai envie qu’ils aient accès à une mixité de rencontres, pour toutes les richesses qu’elles peuvent apporter.

Alors ils iront à l’école publique, celle de notre secteur, définie par la mairie.

On en parle parfois avec Petit bonheur de l’école. Ce chouette lieu où l’apprend plein de choses, on fait des découvertes et on se fait des copains.

Je n’aime pas l’idée que les petits soient si nombreux par classe, dès le plus jeune âge, que le cadre soit si strict.

Cependant j’ai envie de leur transmettre que la société a du bon, même si les marges de progression sont immenses, au niveau scolaire notamment. Je préfère accepter ce qui est plutôt que de me situer dans l’opposition. Je crois que c’est ainsi que les choses peuvent changer et bouger.

L’école représente une part importante de la vie éducative d’un enfant et à côté de ça il y a tous les enseignements visibles ou invisibles qui se transmettent à la maison, avec la famille, les amis, en voyage et je crois que ça compte aussi beaucoup et nous y sommes sensibles.

Et vous quelle école pour vos enfants?

010

Publicités

8 thoughts on “Bientôt l’école”

  1. J’adorerai pouvoir mettre TJ dans une école Montessori mais c’est trop cher comme tu le dis…
    J’espère que petit bonheur s’adaptera bien à l’école publique, mais tu sais de toute façon école publique ou privée, les enfants restent des enfants et ne sont pas mieux ou moins bien élevés…

  2. Chez nous aussi première rentrée en septembre prochain… alors forcément, on est un peu dans les mêmes réflexions en ce moment. L’école à la maison n’est pas une option pour nous. A la base, je suis très attachée à l’école publique moi (école de la République toussa) Cependant, l’École Montessori de Lyon n’étant pas bien loin, bilingue en plus (le top), je me suis penchée sur cette option. Bon, le prix m’a vite refroidie, mais au-delà de ça, j’ai aussi envie que ma fille soit intégrée dans le « vrai monde », je ne veux pas la placer dans une bulle… Alors, nous sommes dans un quartier plutôt populaire mais je ne m’en fais pas pour ça, je trouve que c’est plutôt une richesse. Alors bien sûr, je m’inquiète du nombre d’élèves, de la réforme des rythmes scolaires et de la prise en charge du périscolaire, mais c’est à l’école du quartier, au bout de la rue, qu’elle fera sa rentrée ! Je en train de constituer le dossier de pré inscription… avec un peu de chance en plus elle retrouvera même ses copains de chez la nounou.

  3. Moi j’avoue que la seule chose qui me rassure c’est que ma fille sera dans mon école (et peut-être même bien dans ma classe la première année). Dans ma classe on est 30 à chaque rentrée, et je trouve ça invivable pour de si petits bouts 😦 Pendant 4 mois au moins, je n’arrive pas à connaître vraiment les enfants et on est dans un système quasi militaire pour que tout roule… Mais je reste comme toi confiante dans ce système qui me parait un peu plus plus « équilibré » et varié que les écoles Montessori ou de ce type (même si dans ma classe j’utilise quelques principes Montessori).

  4. école publique ici aussi en septembre (matin uniquement au moins pour le premier trimestre). Il s’agit d’un groupement sco: un village par niveau. Maternelle à 6 km : 1/2 heure de bus (humhum, bon, je sortirai la voiture le matin, la gommette rentrera en bus à midi). CP à 10KM : 3/4 heure de bus…CE1 CE2 : chez nous! ouf, deux heures de pause le midi!!! CM1 CM2 pas très loin et même durée pour le traget en moyenne…
    MAIS les classes ne sont pas surchargées, l’institutrice de petite section parait très chouette et la gommette connait déjà presque tous les enfants! Elle se réjouit de prendre le bus avec « A, M, A, T et E aussi hein maman? » et la « dame du bus » qu’on voit tous les jours quand on va chercher notre CE2 à lécole!
    Je pense que le rythme est ingérable pour des petits loups de (même pas) 3 ans…mais je suis passée par là sans trop de soucis, j’en garde de bons souvenirs (et des amis!) et si je ne me fais pas confiance pour un IEF, je me sens capable de l’aider si elle rencontre des difficultés. En faisant « autrement » le soir et le weekend…sans l’étouffer!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s