REAL LIFE

Le planning

La semaine, quand je suis seule avec les enfants, j’ai trouvé mon rythme et ça roule. On a nos repères.

Les clashs du quotidien, avec Mister bonheur, viennent de la fatigue et de notre organisation bancale, lorsque l’on est ensemble. Quand ce n’est pas le bon moment de faire les choses du quotidien, qu’on a pas anticipé ce qui peut l’être, tout devient compliqué avec les enfants au milieu. Ou je lui demande de faire quelque chose, et puis finalement chose encore, et ça le déstabilise.

On tâtonne. Enfin JE tâtonne. Mister bonheur suit le mouvement. Ici le chef d’orchestre c’est bibi. Notre vie est un tétris où l’on fait notre possible pour tout imbriquer en gardant des plages de repos, des moments pour chacun, des loisirs. Et du temps ensemble, chaque jour, parce que ce sont ces moments de vie qui oxygènent notre famille.

Pour remettre les choses à plat, j’ai fait un planning, redistribué (un peu) les tâches. Tout ça a un côté rigide, je vous l’accorde. J’essaie! Quitte à assouplir, ensuite, une fois le cadre posé. J’ai fait en sorte qu’on ait le moins de corvées (ménage/courses etc) le week end, histoire de se poser, de passer du temps de qualité, ensemble. D’ailleurs j’ai créer une liste type chez un supermarché qui livre à domicile. Une à deux fois par mois, ça peut le faire. Le prix de la livraison me semble LARGEMENT compensé par le temps et l’énergie économisés. 

J’ai osé inscrire encore + de temps pour moi, dans les cases du planning. Et même une grasse mat avec ptit dej au lit le dimanche! Rassurez-vous Mister bonheur a aussi des moments pour roupiller.

L’idée c’est que visualise les taches qui lui sont attribuées, et celles qui incombent à l’autre. Peut être que ça calmera le jeu coté comptes incessants.

Peut être que Mister bonheur appréciera d’avantage ce que je fais et qu’il ne voit pas, ces détails qui font que le logis devient cocon.

Peut être que j’apprécierai sa participation à sa juste valeur.

Peut être que j’arrêterai de le solliciter de façon intempestive, puisqu’il sait ce qu’il a à faire et qu’il agira de lui même. Espérons, que ça le motive à remettre le sac poubelle!

Au début, il était un peu réticent (le changement le stresse), il avait peur que je lui rajoute des trucs. Et puis il s’est rendu compte que oui il y avait effectivement quelques missions supplémentaires mais aussi des plages libres dont il pourra disposer comme il l’entend. 

Il joue le jeu.

La bienveillance est revenue et les initiatives aussi. Je crois qu’il nous fallait ça, un espace défini pour chacun.

790

Publicités

6 thoughts on “Le planning”

  1. Waouh, félicitations pour cette organisation de maître! Moi j’arrive déjà pas un faire un planning rien que pour les repas de la semaine… Alors un planning général, j’en suis loin… Mais nous n’avons qu’une seule enfant, ça laisse un tout petit peu plus de marge de manœuvre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s